Comment isoler votre porte de garage ?

Retour

À moins que votre garage ne soit situé à proximité de votre chaufferie, il est vraisemblable que cette pièce se transforme en réfrigérateur dès que les premières baisses de température se font sentir. Pas grave en soi a priori puisque vous n’avez pas prévu d’y passer vos soirées, néanmoins pas sans incidence sur la performance thermique d’ensemble de votre maison si votre garage communique avec elle, ni sur le véhicule et le matériel que vous y entreposez sans doute.

Sans aller jusqu’à chauffer votre garage, isoler correctement sa porte, qui est le principal pont thermique avec l’extérieur, présente donc un réel intérêt à court, moyen et long terme.

Voici quelques conseils de Résobaies pour isoler une porte de garage déjà installée sans gros investissement, et nos conseils pour choisir une porte de garage bien isolée si vous êtes en train de faire construire.

Isoler une porte de garage : 3 conseils à mettre en œuvre rapidement chez vous

Les ouvertures sont les principaux ponts thermiques d’une maison. Dans le cas d’un garage, la porte est généralement le gros point faible de l’isolation de la pièce, d’une part en raison de la grande largeur d’ouverture et donc de la déperdition thermique à chaque ouverture, et d’autre part en raison du linéaire de jonction avec la maçonnerie. Le matériau de construction de la porte de garage joue également un rôle significatif dans sa capacité isolante, avec des écarts de performance notables en fonction des matériaux (le bois est plus performant que la tôle ou le PVC par exemple).

 

Sans aller jusqu’à isoler votre garage comme une pièce de vie, voici 3 conseils que vous pouvez aisément mettre en œuvre chez vous, sans grosse dépense, pour renforcer l’isolation de votre porte de garage et alléger un peu vos factures d’énergie – surtout dans le cas où votre ballon d’eau chaude se trouve au garage.

Conseil N°1 : isolation porte/sol : barre de seuil et bas de porte

Beaucoup de portes de garage et notamment les portes coulissantes installées dans les pavillons individuels à partir des années 1950, ont été posées sans barre de seuil au sol pour couper l’afflux d’air froid notamment en hiver. Si votre porte de garage n’est pas associée à une barre de seuil fixée au sol, vous gagnerez un confort notable en y remédiant, d’autant qu’avec le froid les matériaux tendent à se rétracter et que le jour entre votre porte et le sol augmente. Que votre porte soit sectionnelle, à battants, pliante ou à enroulement, en bois, aluminium ou PVC, une barre de seuil représente forcément un gain de confort en matière thermique, et ne représente pas un gros investissement (comptez moins d’une centaine d’euros).

Pour une isolation encore plus performante, vous pouvez également envisager de fixer un bas de porte sur votre porte de garage, côté intérieur, qui augmentera encore l’étanchéité thermique.

Conseil N°2 : calfeutrer l’encadrement de la porte

Une fois isolé le bas de votre porte de garage, il est temps de s’intéresser au reste du cadre. Quel que soit votre type de porte, vous avez tout intérêt à poser des bandes adhésives en mousse à l’intérieur du cadre, qui viendront colmater les espaces entre la porte et son encadrement et empêcheront donc l’air froid de rentrer. Certains modèles de joints en mousse adhésive sont conçus spécifiquement pour les portes de garage, avec des performances élevées en matière thermique et une résistance très forte aux intempéries.

Conseil N°3 : isoler le panneau de votre porte de garage

Une fois que l’encadrement est parfaitement isolé, il ne vous reste plus qu’à procéder à l’isolation du panneau de votre porte de garage. S’il existe des kits déjà pré-conditionnés destinés à cet usage, vous pouvez tout aussi aisément vous procurer le matériel nécessaire pour le fabriquer vous-même. Si votre porte n’est pas de dimension standard, vous n’aurez de toute façon pas d’autre choix. 

Pour isoler le panneau de votre porte de garage, vous avez le choix entre les matériaux suivants :

  • la mousse de polyuréthane ou de polystyrène, généralement sous la forme de dalles ;
  • la fibre de bois, disponible sous forme de panneaux de taille et d’épaisseur variables ;
  • le film thermo-réflecteur, qui s’achète sous la forme de rouleaux.

La fibre de bois est particulièrement isolante, mais aussi significativement plus lourde que les autres options et pas compatible avec les portes basculantes par exemple, qui ne sont pas à même d’en supporter le poids.

Procurez-vous la surface nécessaire pour couvrir l’intégralité du panneau de votre porte de garage dans le matériau que vous aurez choisi, ainsi qu’un rouleau d’adhésif double-face de qualité. Découpez les panneaux aux bonnes dimensions pour bien couvrir l’intégralité de votre porte, et fixez-les à l’aide du ruban adhésif : le tour est joué !

porte de garage battante avec hulot

Isolation de porte de garage : bien choisir son modèle de porte

Si vous êtes en train de faire construire votre maison avec garage et que vous vous posez la question du type de porte à poser, voici les conseils que Résobaies peut vous donner en matière de qualité d’isolation.

Que vous envisagiez de poser une porte de garage sectionnelle, enroulable, latérale, basculante ou à battants, de la motoriser ou non, voici les questions que vous devez impérativement vous poser en matière d’isolation avant d’arrêter votre choix sur un modèle.

Le panneau de porte de garage : quelle isolation ?

Si vous optez pour un autre matériau que le bois pour votre porte de garage, veillez à vous assurer que le modèle que vous envisagez est conçu pour garantir l’isolation thermique : 

  • soit grâce à sa conception en panneaux “sandwich” ;
  • soit parce que le panneau est doublé d’une couche d’isolant thermique – généralement de la mousse polyuréthane.

L’étanchéité des joints

Assurez-vous dans un second temps que la pose de la porte de garage que vous avez retenue inclut bien la pose de dispositifs d’étanchéité aux jonctions de la porte avec la maçonnerie : vérifiez que les bords de la porte sont équipés de caoutchouc ou de tout autre matériau isolant sur les quatre côtés, et veillez également à ce que l’étanchéité avec le sol soit améliorée au besoin avec la pose d’une barre de seuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.